www.maigrir2000.com

Les probiotiques, quel intérêt pour notre santé ?


Depuis quelques années les probiotiques ont envahi le rayon « produits laitiers » de nos supermarchés. A grand renfort de communication, les industriels du secteur ventent les mérites pour notre santé de ces alicaments, aliments à fort potentiel pour le maintien de notre santé. Ainsi, ces probiotiques renforceraient notre système immunitaire. Une étude récente, au contraire, les implique dans la prise de poids. Qu’en est-il vraiment ? leur consommation est-elle bénéfique à notre santé ?


Qu’est ce qu’un probiotique ?

La définition des probiotiques, donnée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) est la suivante : « micro-organismes vivants qui, lorsqu'ils sont ingérés en quantité suffisante, exercent des effets positifs sur la santé, au-delà des effets nutritionnels traditionnels ».

Notre intestin, notre colon, en particulier, abrite des milliards de bactéries qui vivent en symbiose avec nous, c’est la flore intestinale. Leurs rôles sont multiples, elles permettent, entre autre :

- de compléter la digestion en dégradant des molécules que notre propre système digestif n’est pas capable de dégrader ;
- elles nous aident à lutter contre des bactéries pathogènes en empêchant leur développement ;
- elles synthétisent des nutriments qui nous sont indispensables comme la vitamine K (coagulation sanguine)

Les probiotiques, renforceraient et complèteraient l’activité de cette flore intestinale, en particulier en stimulant notre système immunitaire. Quand aux prébiotiques, il s’agit de molécules non digestibles, qui stimulent l’activité et la croissance de la flore intestinale et des probiotiques.

De nombreuses études ont démontré l’intérêt des probiotiques, notamment dans les cas de diarrhées sévères, où la flore intestinale est fortement détériorée ou lorsque la flore intestinale a pu être mise à mal, en cas de traitement antibiotique, par exemple. Une cure de probiotique permet un rétablissement rapide de la flore intestinale.

Ces probiotiques peuvent être apportés sous forme de gélules vendues en pharmacie ou parapharmacie, chaque gélule apportant plusieurs souches de probiotiques et contient plusieurs milliards de bactéries. Pour qu’un probiotique soit efficace, les bactéries doivent restées vivantes, ce qui exige des conditions de conservation particulière (au froid).
Les sujets d’études sur les probiotiques sont très nombreux, chaque souche de bactérie pouvant avoir des effets propres.


Des probiotiques dans les produits laitiers

Face au fort potentiel économique de ces probiotiques, les chercheurs et l’industrie alimentaire ont mis sur le marché de nouveaux produits laitiers, dérivés des yaourts. Aux 2 souches de bactéries utilisées pour fabriquer les yaourts (Lactobacillus bulgaricus et Streptococcus thermophilus, la dénomination yaourt est réservée aux seuls produits qui contiennent exclusivement ces 2 souches de bactéries), ils ont ajouté une ou plusieurs souche de probiotique et à grand renfort de communication, nous ont affirmé que ces produits renforçaient nos défenses immunitaires, améliorait notre transit intestinal, etc…

Malgré un niveau de preuve d’études scientifiques contestable, l’Afssa (Agence Française de sécurité sanitaire des aliments, devenue l’ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) depuis, a accepté que les industriels utilisent les allégations de santé mises en avant. En 2006, une enquête de l’UFC Que Choisir, sensibilisait le grand public du peu de preuves scientifiques apportées et mettait en avant le fait que les quantités de bactéries présentes dans les produits étaient, pour la plupart d’entre eux, bien trop faibles pour qu’un réel effet des probiotiques puisse se faire.

Depuis, la réglementation concernant les allégations santé a évolué l’organisme européen pour la sécurité alimentaire, l’EFSA (European Food Safety Authority) demandant aux industriels d’apporter la preuve scientifique des allégations utilisées pour leurs produits. Face à cette demande, le leader du secteur a décidé de retirer les allégations santé de ses produits, plutôt que d’apporter les preuves scientifiques de ces allégations… de quoi s’interroger sur le réel effet de ces produits.

Une étude récente, réalisée par une équipe CNRS/Inserm (méta-analyse de 82 études de la littérature scientifique consacrée à l’impact de certaines bactéries sur notre santé), a mis en évidence un lien entre certains probiotiques (« Lactobacillus acidophilus » et « Lactobacillus fermentum ») et l’obésité. Au-delà d’avoir un effet bénéfique sur le système immunitaire ces bactéries favoriseraient la prise de poids. Certes de nouvelles études sont indispensables pour confirmer ce constat.


Conclusion :

Les probiotiques, dans certains cas (diarrhées sévères, constipation, colopathies, etc…) sous avis médical, peuvent aider à reconstituer une flore intestinale détruite. Ils sont alors apportés sous forme de préparations spécifiques (gélules par exemple).

On peut cependant ce poser la question du réel intérêt pour notre santé de les ajouter dans des produits de notre alimentation courante, compte tenu de l’absence de preuve des allégations santé mises en avant, et de leur potentiel effet négatif, notamment sur la prise de poids. La sagesse nous incite donc à rester sur des produits traditionnels, la mention « yaourt », garantissant que seules les 2 souches de bactéries autorisées sont présentes.

Sources :
- sites Internets : www.passeportsante.net, www.i-dietetique.com, www.agroalimentaire.com
- Que Choisir 433 – janvier 2006
  

**********************   

 

 


Vous cherchez un point conseil en nutrition et diététique ?

Sélectionnez votre région et découvrez les diététiciens ou nutritionnistes près de chez vous.

Trouvez votre nutritionniste !

 

 
Les Additifs Alimentaires Les Produits Allégés Déchiffrer les etiquettes La Manultrition