www.maigrir2000.com

Du nouveau pour l'étiquetage de nos produits : l'information nutritionnelle devient obligatoire

Déclaration nutritionnelle : un acte fort et un droit reconnu pour tous les consommateurs.

Réduire sa consommation en sel, en acides gras saturés, ou bien trouver les sources naturelles en calcium, en magnésium, en vitamines ou en oméga 3, voilà le parcours du combattant du consommateur simplifié.

L’Europe s’est enfin décidée à harmoniser ses règles d’étiquetage des aliments préemballés et rend obligatoire la déclaration nutritionnelle. Les règles sont précises et visent notamment à l’amélioration de la lisibilité des allergènes sur la liste des ingrédients, à l’augmentation de la taille des caractères.

Voilà qui ressemble fort aux règles pratiquées depuis quelques années aux Etats-Unis et au Canada.

Energie, protéines, glucides et sucres, lipides et acides gras saturés, sel : soit 7 éléments obligatoires.

Etait-ce pour respecter le nombre 7, nombre magique et mythique, que les fibres ont été exclues du groupe et même interdites de séjour sur la face avant des emballages ? Les plans PNNS successifs nous ont pourtant convaincus de l’ « essentialité » de la recherche de ce nutriment que notre alimentation n’apporte pas suffisamment...

Pourquoi aussi cette différenciation du sodium et du sel quand toutes les tables de composition des aliments fournissent le taux de sodium ? La notion de sel est confuse pour le consommateur : s’agit-il de sel ajouté, s’agit-il de sel équivalent calculé à partir d’un sodium d’origine intrinsèque et d’un sel ajouté ?

Mais qu’importent ces atermoiements qui finiront par se faire oublier devant l’essentiel : Les consommateurs ne sont pas tous en bonne santé ; certains sont fragilisés par l’âge, par les maladies métaboliques telles que le diabète, l’obésité, l’hypertension, les maladies cardiovasculaires ou encore par la fragilisation osseuse, les intolérances et les allergies ; alors ceux-là trouveront dans cette perspective de déclaration nutritionnelle obligatoire un début de réponse objective à l’amélioration de leur santé et leur bien-être et c’est tant mieux.

Loïc ROGERPDG LRBEVA NUTRITION