Je veux bénéficier d'un
entretien gratuit auprès
d'un nutritionniste

Inscription

Recevez en bienvenue notre livre de recettes.

insciption Maigrir 2000

Connexion

Témoignages

Douceur et bienveillance avec Valérie Cembalo 69 - Vernaison

Douceur et bienveillance avec Valérie Cembalo 69

Maigrir en mangeant plus : Merci Valérie !

Comment maigrir ?

Je souhaite bénéficier d'un entretien gratuit

Je m'inscris
Commandez le livre !
En savoir plus
Siège social :
SARL MAIGRIR 2000 - 447,
Avenue du Maréchal Juin -
39100 CRISSEY -
Tél : 03.84.82.33.47
contacter par email

L'alimentation des personnes âgées - ALIS 75 - PARIS (75)

Barbara Balland
Dieteticien nutritionniste grenoble
Date de la manifestation : 01/12/2006
L'alimentation des personnes âgées - ALIS 75 - PARIS (75) "L'alimentation des personnes âgées" - Barbara BELIN (BALLAND), diététicienne nutritionniste.
Conférence réalisée lors d'un séminaire de l'association de médecins généralistes "ALIS 75", sur la prévention des chutes chez la personne âgée.

Conférences diététique nutrition

  •  Programme

Introduction et données préliminaires
Détection de la dénutrition chez la personne âgée
Besoins nutritionnels de la personne âgée
Conseils et informations pratiques à donner à vos patients en prévention de la dénutrition

  • Introduction et constat
Défi à relever : vieillir en bonne santé
Solution majeure : une bonne alimentation


- Problèmes nutritionnels : fréquents chez les personnes âgées
- Stress médical ou psychologique : syndrome d’anorexie – perte de la sensation de faim
- La dénutrition résulte d’une insuffisance d’apports associée à un hypercatabolisme
- Cercle vicieux : anorexie/dénutrition/morbidité

Le praticien doit :
- Reconnaître une situation susceptible d’induire une malnutrition
- Savoir évaluer l’état nutritionnel par des paramètres simples et peu coûteux
- Mettre en œuvre des mesures appropriées pour limiter les conséquences de la malnutrition

But : Diagnostic précoce de la dénutrition à domicile pour atténuer ses conséquences et éviter l’hospitalisation.
« Mieux nourrir c’est mieux soigner »


Première réponse : augmentation des apports alimentaire et évaluation régulière de l’état nutritionnel

A savoir absolument

Prévalence de la malnutrition à domicile : 3 à 4 % : maladie fréquente (Globalement sous-estimée)
Résultat pour les 70-75 ans

Diagnostic qui repose sur :
- Évaluation des ingestats : enquête alimentaire
- Poids et perte de poids - Indice de Quetelet
- Anthropométrie
- Dosages protéines circulantes : albumine, pré-albumine, CRP et orosomucoïde
- MNA : mini nutritionnal assessment

Cette formation répond à ces questions et oriente concrètement le médecin généraliste sur des conseils pratiques à donner à ses patient.


 

Laisser votre commentaire sur cet article :

Vous devez être inscrit et/ou connecté pour poster un commentaire.

Inscrivez-vous ou connectez-vous ci-dessous :