Je veux bénéficier d'un
entretien gratuit auprès
d'un nutritionniste

Inscription

Recevez en bienvenue notre livre de recettes.

insciption Maigrir 2000

Connexion

Témoignages

suivi terminé - Genève

suivi terminé

Mon suivi est terminé et mon objectif a été atteint mais pas[...]

Comment maigrir ?

Je souhaite bénéficier d'un entretien gratuit

Je m'inscris
Commandez le livre !
En savoir plus
Siège social :
SARL MAIGRIR 2000 - 447,
Avenue du Maréchal Juin -
39100 CRISSEY -
Tél : 03.84.82.33.47
contacter par email

JSL Journée européenne de l'Obésité 24 mai 2013

Delphine Cudel
Dieteticien nutritionniste Chalon sur Saône
Date de la manifestation : 24/05/2013
logo JSL A l'occasion de la journée européenne de l'Obésité, le Journal de Saône et Loire, consacre un dossier à ce sujet : la maladie concerne 15% des Bourguignons.

http://www.lejsl.com/saone-et-loire/2013/05/24/leur-combat-contre-le-calvaire-de-l-obesite


Articles de presse diététique nutrition

Interview de Delphine Cudel par Benoit Montaggionni du 24/05/2013

"IL FAUT ACCEPTER DE MAIGRIR LENTEMENT"


Des personnes qui veulent perdre du poids, Delphine Cudel, ingénieur en nutrition, installée en Saint-Marcel, en voit tous les jours frapper à sa porte. Pourtant, elle affirme que, dans une situation de surpoids, la quantité de nourriture n’est qu’un seul des éléments à prendre en compte : « On peut tout à fait être obèse et en situation de dénutrition, la question de l’obésité ne se limite pas à l’alimentation. Il faut prendre en compte l’histoire familiale et tous les aspects psychologiques. Il faut aussi aider à revoir les mauvaises habitudes comme la sédentarité ou le grignotage lié au stress. »
Et pour une perte de poids, l’ingénieur en nutrition déconseille fortement aux obèses une diminution brutale de la nourriture : « C’est très dangereux. Tout régime trop violent entretient l’obésité. Quand on impose de trop fortes restrictions au corps, il se modifie et la prise de poids qui suit le régime est encore plus violente. » Delphine Cudel conseille donc aux personnes qu’elle suit de : « Diminuer progressivement. Il faut respecter son corps et accepter d’aller lentement. On n’arrivera pas forcément à ressembler aux silhouettes affichées dans les magazines. Ce qu’il faut viser c’est avant tout un poids d’équilibre qui permet de s’épanouir et de réduire les risques de problèmes de santé. » Néanmoins, la nutritionniste n’est pas complètement opposée aux méthodes plus radicales comme les anneaux gastriques ou les « sleeve » : « à partir d’un certain niveau d’obésité ça peut effectivement être une aide, mais ce n’est qu’une aide. Il ne faut pas oublier de traiter l’histoire du patient et les raisons de son surpoids. »
Laisser votre commentaire sur cet article :

Vous devez être inscrit et/ou connecté pour poster un commentaire.

Inscrivez-vous ou connectez-vous ci-dessous :